logo-instagram logo-pinterest

L'école du blogging

Conseils pour lancer votre blog professionnel

logo-facebook

5 astuces pour combattre votre tendance à la procrastination

9 mars 2020

Chères apprenties blogueuses,

Depuis que vous avez décidé de lancer votre blog, vous reproduisez chaque jour le même scénario. Au réveil, vous êtes déterminée ; vous avez la sensation que rien ni personne ne pourra freiner votre progression vers la réussite. Armée de votre to-do list, vous vous mettez presque immédiatement au travail : votre motivation semble n’avoir aucune limite !

Mais le soir venu, vous vous rendez compte que vous n’avez que très peu avancé. Au lieu de rester concentrée sur ce que vous aviez à faire, vous n’avez cessé de perdre du temps inutilement. Vous avez consulté votre boîte mail environ 42 fois ; vous vous êtes ruée sur chacune des notifications reçues sur votre téléphone ; puis vous vous êtes égarée pendant de longues minutes sur Facebook, Pinterest puis sur Instagram. Et pour terminer en beauté, vous avez consacré deux heures de votre temps à un petit détail insignifiant. Qui n’était absolument pas au programme de la journée. Au final, vous n’avez fait qu’une chose : procrastiner ! En repensant à tout le temps que vous avez gâché bêtement, vous vous couchez déprimée et profondément déçue de vous-même.

Et si vous décidiez de mettre fin, une bonne fois pour toute, à cet auto-sabotage permanent ? Dans l’article du jour, je vous présente 5 astuces concrètes et efficaces pour lutter contre la procrastination. Il est temps pour vous de passer à l’action.

1- PRENEZ LE TEMPS DE COMPRENDRE POURQUOI VOUS PROCRASTINEZ

Contrairement à ce que vous pensez peut-être, ce n’est pas par fainéantise que vous avez tendance à systématiquement remettre au lendemain ce que vous étiez supposée faire le jour-même. En réalité, la procrastination est le plus souvent un mécanisme de défense que vous mettez en place pour contrer vos angoisses. Vous pouvez notamment y avoir recours lorsque vous avez peur :

– de l’échec : tétanisée à l’idée de ne pas réussir à atteindre vos objectifs, vous préférez ne rien faire, plutôt que de prendre le risque de passer à l’action et d’échouer.

 de ne pas être à la hauteur : vous n’êtes jamais satisfaite de votre travail. Tout ce que vous réalisez vous semble être de piètre qualité, alors que vous aspirez à vous rapprocher de la perfection. Cette impression de mal faire vous décourage et vous déstabilise un peu plus chaque jour.

– de l’inconnu : pour avancer dans vos projets entrepreneuriaux, vous devez sortir de votre zone de confort, ce qui vous terrifie complètement. Le fait de ne pas savoir à quoi vous attendre vous paralyse et vous empêche d’avancer.

– d’être débordée et désorientée : vous savez parfaitement ce que vous souhaitez accomplir mais n’avez aucune idée de comment vous y prendre pour y arriver. Vous vous sentez complètement perdue et avez l’impression que vous ne parviendrez jamais à atteindre vos rêves, que vous jugez un peu trop ambitieux et irréalistes.

Comprendre pourquoi vous procrastinez

2- PRÉPAREZ UN PLAN D’ACTION PRÉCIS QUI VOUS GUIDERA SUR LE LONG TERME

Pour ne pas succomber à la procrastination, je vous recommande de définir (très) précisément vos objectifs et les différentes étapes à franchir pour pouvoir les atteindre. Munissez-vous d’un papier et d’un stylo et inscrivez-y la ou les grandes ambitions entrepreneuriales qui vous animent. Exemple : démarrer une activité de rédactrice web ou lancer votre blog. En dessous, détaillez chaque petite chose que vous devez accomplir pour y parvenir. Une (future) blogueuse pourra par exemple noter : définir la niche de mon blog et mon lectorat idéal ; trouver mon titre de blog ; créer le design de mon blog ; élaborer plusieurs modèles d’épingles pour Pinterest … En scindant chaque immense objectif en de multiples tâches plus facilement gérables, vous vous sentirez moins perdue et dépassée. Vous avancerez doucement mais sûrement vers l’accomplissement de vos objectifs.

Une fois que vous aurez construit votre do list, fixez plusieurs dates limites qui viendront rythmer votre progression. Par exemple, avoir trouvé d’ici lundi prochain le nom de mon blog ; avoir mis mon nouveau blog en ligne le 5 mars 2020 … Sans deadline un peu challengeante, vous risquez une nouvelle fois de vous laisser aller à la procrastination.

3- ÉLABOREZ DES TO-DO LIST RAISONNABLES ET RÉALISTES

Maintenant que vous avez établi une liste très complète de toutes les choses que vous devez faire pour atteindre vos objectifs, vous vous sentez peut-être un peu découragée par l’ampleur de la tâche. Mais pas de panique : tout va bien se passer si vous acceptez de faire preuve de patience et de persévérance !

En fonction des deadlines que vous vous êtes fixée, constituez-vous une liste plus courte de tâches à accomplir dans le mois. Puis construisez le programme de vos semaines en vous référant à cette liste. Par exemple, si un de vos objectifs mensuels est de rédiger les 5 premiers articles de votre blog, prévoyez : de lister vos différentes idées d’articles, de trouver les mots clés et les visuels de chacun d’entre eux …

Enfin, au quotidien, essayez de ne jamais vous fixer plus de trois choses à faire dans la journée! Évitez à tout prix les to do list à rallonge irréalisables. Elles ne généreront chez vous que du stress et de la frustration.

To do list pour éviter de procrastiner

4- PLANIFIEZ TRÈS RIGOUREUSEMENT VOS JOURNÉES POUR NE LAISSER AUCUNE PLACE A LA PROCRASTINATION

En cas de forte tendance à la procrastination, je vous conseille d’être la plus précise possible dans l’organisation de vos journées de travail. Chaque soir, notez vos trois objectifs pour le lendemain. A partir de cela, construisez-vous un véritable emploi du temps, dans lequel une plage horaire sera attribuée à chacune de vos activités. Exemple (pour notre blogueuse) : 9h-11h : rédaction du premier article ; 11h-12h : gestion des mails et des réseaux sociaux ; 13h30-15h : recherche de visuels et retouches de photos.

Je vous recommande de respecter scrupuleusement les plages horaires déterminées. Tâchez également de toujours commencer par l’activité que vous redoutez le plus ou qui vous motive le moins : cela vous permettra de démarrer la journée sur une excellente dynamique.

Cette méthode d’organisation vous permettra non seulement d’être plus productive et de répartir équitablement votre temps entre les différentes tâches à accomplir mais également ne pas vous laissez tenter par le fait de faire plusieurs choses à la fois (« multitasking »).

Petit point de vigilance : n’oubliez pas d’inclure des temps de pause au planning de votre journée, pour votre bien-être physique et psychique. Vous pouvez par exemple vous accorder 5 ou 10 minutes entre chaque changement d’activité (et bien évidemment une pause plus longue pour le repas de midi).

5- ÉVITEZ AU MAXIMUM LES DISTRACTIONS

Lorsque vous travaillez, immergez-vous dans un environnement de travail calme et reposant. Vous parviendrez beaucoup plus facilement à avancer sur vos tâches de la journée en vous coupant des choses (et/ou des personnes) susceptibles de détourner votre attention.

Pour travailler dans les meilleures conditions possibles, je vous recommande, de mettre votre téléphone en silencieux. Et de l’éloigner de votre poste de travail. Vous ne serez pas tentée de le consulter trente fois par heure si vous ne le voyez pas s’illuminer et vibrer/faire un bip à la moindre notification reçue. Ce sera sans doute un peu compliqué au départ (étant donné l’addiction que nous avons tous vis-à-vis de nos téléphones). Mais vous finirez par vous y habituer et ne plus y penser.

Evitez les distractions pour ne pas procrastiner

Évitez également toutes les distractions visuelles et sonores (telles que les podcasts et les vidéos). Même si vous les lancez uniquement en « fond sonore », cela finira par vous déconcentrer et vous ralentir.

Pour ma part, il n’y a que la musique douce (classique ou acoustique) qui ne perturbe pas mes réflexions lorsque je travaille. Au contraire, elle a plutôt tendance à m’aider à rester concentrée sur ce que j’ai à faire. Mais pour certaines personnes, la musique sera tout autant gênante que les vidéos et les podcasts. N’hésitez pas à expérimenter le travail en musique ou dans le silence le plus total, pour voir laquelle des deux options vous convient le mieux.

Voilà donc mes 5 astuces pour lutter contre la procrastination. J’espère de tout cœur qu’elles pourront vous aider à passer à l’action et avancer concrètement dans l’accomplissement de vos objectifs. Je terminerai cet article avec une petite mise en garde : veillez toujours à ne pas être trop dure avec vous-même. A la fin de chaque journée, faites le bilan de ce que vous avez accompli. Et soyez fière de chaque petite avancée ! Et même si votre travail d’entrepreneuse vous passionne, tâchez de vous accorder chaque jour de vrais temps de pause. Vous en aurez besoin pour décompresser et penser un peu à autre chose qu’à votre business.

Dites STOP à la procrastination grâce à 5 conseils et 1 workbook gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *