logo-instagram logo-pinterest

L'école du blogging

Conseils pour lancer votre blog professionnel

logo-facebook

Augmentez votre productivité grâce au timeblocking

23 mars 2020

Contrainte, comme beaucoup de Français, à rester chez moi à cause du coronavirus, j’ai décidé de tirer profit de cette période de crise pour avancer sur mes projets entrepreneuriaux. On ne va pas se mentir, le confinement n’est pas simple à vivre … Mais être au chômage technique m’offre tout de même l’opportunité de me consacrer pleinement à mon blog. Une « chance » pour moi, qui aspire à devenir micro-entrepreneuse à plein temps prochainement.

Pour être la plus productive possible au cours des prochaines semaines, j’ai décidé de tester une méthode d’organisation dont on commence à entendre de plus en plus parler : le time blocking. Mais en quoi est-ce que cela consiste concrètement ? Comment l’ai-je mis en place au quotidien ? Et est-ce que cette technique m’a réellement permis de booster ma productivité ? Je vous dis tout cela dans l’article du jour.

Qu’est-ce que le time blocking ?

Le time blocking est une méthode d’organisation, dont le principe est assez simple. Il s’agit d’attribuer à chacune des tâches que vous devez accomplir une plage horaire bien déterminée. Ce strict découpage de votre journée présentera de multiples avantages :

  • Il vous permettra d’arrêter de naviguer entre plusieurs activités. Vous n’en avez peut-être pas conscience, mais ce que l’on appelle le multitasking vous fait perdre énormément de temps ! A chaque fois que vous interrompez ce que vous êtes en train de faire, par exemple pour consulter vos mails ou les commentaires laissés sur votre compte Instagram, vous cassez votre rythme de travail. Et une fois revenue à votre activité initiale, vous aurez systématiquement besoin de quelques minutes pour vous concentrer à nouveau dessus.
  • Vous ne vous demanderez pas en permanence ce que vous avez à faire. En tant que jeune entrepreneuse, vous avez peut-être du mal à gérer le fait d’être seule face à votre travail. Cela peut être une source d’angoisse et induire, chez vous, une tendance à la procrastination. Grâce au time blocking, vous saurez très précisément ce que vous avez à faire et vous sentirez guidée et rassurée.
  • Vous arrêterez de ne pas faire les choses qui vous tentent le moins. Parce qu’on ne va pas se mentir, dans la liste des tâches que vous avez à faire, il y a toujours une activité qui ne vous réjouit absolument pas. Exemple, la gestion administrative de votre business. Et cette chose, bizarrement, vous avez tendance à la repousser. Vous la repoussez d’ailleurs tellement qu’elle finit par passer à la trappe. Avec le time blocking, vous déterminerez précisément le moment de la journée où vous allez vous en occuper. Plus possible de retarder l’inévitable !
Augmentez votre productivité grâce au timeblocking

Pour aller plus loin : découvrez mon article 5 astuces pour arrêter de procrastiner.

Comment est-ce que j’organise mes journées de travail avec le time blocking ?

J’ai personnellement dédié un carnet à la gestion de mon emploi du temps quotidien. Mais d’autres options existent pour planifier vos journées. Agenda (papier ou numérique), planner, bullet journal, ardoise … A vous de voir ce qui vous convient le mieux !

Trois tâches principales par jour

Chaque matin, je consacre une dizaine de minutes à la création de mon emploi du temps de la journée. Voilà, en pratique, comment je procède. Je commence par lister 3 choses que je dois impérativement accomplir au cours de ma journée de travail. Exemple : écrire mon article sur le timeblocking ; démarcher trois clients potentiels en rédaction web ; préparer trois publications pour Instagram.

Puis, j’essaye d’estimer le temps que chaque chose va me prendre. Ce n’est pas évident au début, je vous l’accorde. Mais à l’usage, vous aurez une idée plus précise du temps qu’il vous faudra pour accomplir telle ou telle tâche. J’ai personnellement décidé d’accorder 2h30 à l’écriture de mon article, 1h30 au démarchage et 2h à la gestion de mon Instagram.

La composition de mon emploi du temps

Une fois ces estimations terminées, je constitue concrètement mon emploi du temps. Généralement, j’essaye de placer en premier la tâche qui me donne le moins envie (ici, il s’agirait sans doute de la partie démarchage clients). Toutefois, ayant remarqué que j’avais plus de facilité à rédiger le matin, j’ai choisi de placer l’écriture de mon article de blog en premier (9h-11h30). Puis la prospection, de 14h à 15h30. Et enfin, de 15h30 à 17h30, l’activité qui me demande le moins de concentration, à savoir la planification de contenus Instagram. Je prévois une longue pause méridienne (12h-14h). Puis je rajoute une petite plage horaire dédiée à la gestion de mes mails (11h30-12h) et une autre, en fin de journée, (17h30-18h30) pour les imprévus.

Boostez votre productivité grâce au timeblocking

Cette méthode d’organisation me permet-elle d’augmenter ma productivité ?

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : oui, je suis indéniablement plus productive depuis que j’ai mis en place le time blocking ! Et principalement parce que cette stricte planification de mes journées me permet de lutter contre mes travers de procrastinatrice.

Lorsque je commence une journée sans déterminer précisément comment je vais occuper mon temps, je n’arrive à rien. Je passe de tâches en tâches sans trop savoir quoi faire et je consacre plus de temps à Youtube et aux réseaux sociaux qu’à mon travail. Avec le time blocking, je sais où je vais, ce qui me rassure et m’aide à avancer. Je suis donc vraiment convaincue de l’efficacité de mon nouveau mode d’organisation !

Je conclurai cet article en apportant une petite nuance. Oui, le time blocking aide indéniablement à gagner en productivité ! Mais il ne s’agit pas pour autant d’une méthode révolutionnaire. Ce n’est pas parce que vous vous serez préparée un programme que vous allez nécessairement le suivre ! Vous devrez faire preuve de beaucoup de volonté et de rigueur, pour respecter à la lettre votre feuille de route.

Autre point de difficulté : réussir à dresser des to do list qui ne soient ni trop modestes, ni trop ambitieuses. Parfois, vos journées seront surchargées et vous ne parviendrez à rien terminer. Parfois, à l’inverse, vous aurez fini ce que vous aviez à faire avant la fin du temps initialement prévu. Mais tout est une question d’ajustements ! A force de pratique, vous finirez par évaluer plus précisément le temps que chaque chose est susceptible de vous prendre. Et vous aurez une idée plus nette de ce que vous êtes capable de faire en une journée.

A retenir

Le time blocking est une méthode d’organisation qui vous conviendra très bien si vous avez tendance à procrastiner lorsque vous ne savez pas précisément ce que vous avez à faire dans la journée. Voici les différentes étapes que vous pouvez suivre pour l’intégrer à votre quotidien :

  • Choisissez le support (papier ou numérique) sur lequel vous allez dresser votre emploi du temps
  • Listez les trois choses que vous devez accomplir au cours de la journée
  • Définissez le temps que chaque tâche va vous prendre
  • Construisez votre emploi du temps
  • Pensez à y inclure des pauses et à dédier des plages horaires à vos activités récurrentes (gestion des mails par exemple) et aux imprévus.
  • Suivez scrupuleusement le planning que vous vous êtes fixée. A la fin de chaque plage horaire, interrompez l’activité en cours, même si vous n’avez pas terminé. Le time blocking perd de son intérêt si vous ne respectez pas religieusement votre emploi du temps.
Boostez votre productivité grâce au time blocking

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *